20
Lun, Nov

Chronique-Livre: Mélodie d'amour

Chroniques
Typographie

 Le "Love Song" de Philippe Djian est un texte d'amour et d'une passion nourrie pour une femme mais aussi pour un métier. Excitant

L’écriture de Philippe Djian est simple et d'une exquise profondeur littéraire. Dans ce magnifique « Love Song », Daniel musicien reconnu, couvert de succès et de gloire est incapable de faire un choix entre Rachel, la femme de sa vie et la musique, le sens de son existence. Elle est plus jeune que lui. Quand elle le quitte, - elle « avait une dizaine d'amants » c'est pour un autre homme, Tony, le batteur du groupe de Daniel, un personnage sulfureux que Daniel connaît trop bien et déteste en secret... Rachel avait aussi une liaison avec Georges, le producteur et grand ami de Daniel.

Mais le retour de Rachel, future maman de Dona, la fille de Tony que ce dernier ne connaîtra jamais, s'accompagnera d'un challenge pour Daniel : son retour à la musique. En effet, déconnecté du monde du showbiz qu'il n'a pas vu se moderniser, Daniel devra relever le périlleux pari de réaliser un tube. En somme l'œuvre de sa vie... Mais il faut élever la petite Dona et réapprendre surtout à aimer une femme qui l'a trompé tout le temps. « Un instant j'aperçus Rachel derrière les rideaux, son ombre noire, furtive, et lorsque je repensais à la façon dont elle s'était offerte jusqu'au petit matin, au total abandon dont elle avait fait preuve toute la nuit qu'elle eût feint son plaisir, qu'elle eût joué la comédie, je ne voulais plus avoir l'esprit mal placé, systématiquement méfiant, systématiquement incapable de voir le bien. J'avais passé le plus clair de ma vie à mettre tout en doute, à ne jamais croire. Je voulais en finir avec cette attitude. M'ouvrir à autre chose... » Porter deux passions à la fois, c'est accuser l'épreuve permanente de la souffrance... « Les larmes coulent sur mes joues avec la singulière aisance de petites sources tranquilles et salées. »

Dans cet univers, où le refuge dans la drogue, le sexe, l'alcool et la cigarette est le seul remède pour apaiser le tourment existentiel de ces femmes et de ces hommes d'un monde presqu'à part, l'espoir d'un sursaut reste le dernier ressort. Daniel, Amanda, Marco, Walter, Georges, Rachel, des personnages de roman comme on n'en invente plus. Cette expression de Daniel irait bien à tous : « Tu ne peux savoir. Cette sensation d'être enfermé à l'intérieur de soi. » Le style fluide et précis de Philippe Djian, éclaire le sombre caractère de ses personnages, que broie l’univers  impitoyable du showbiz.

L'album de sa vie, il l'accouchera dans la douleur, l'épée de la tentation du renoncement, suspendue sur sa tête...

 

Godfried MANACE

Love Song, Philippe Djian,

Editions Gallimard, 236p.

 

Disponible à Mediastore (Cap Sud)